Assurances Pierre Daviau courtier inc.

Menu

Investissements pour la retraite

Il existe plusieurs moyens d’économiser pour la retraite. Les régimes enregistrés procurent des allégements fiscaux. Il faut toutefois se souvenir qu’un jour, il faudra payer de l'impôt sur les sommes retirées.

 

Régime enregistré d'épargne-retraite (REÉR)

Le plus utilisé par les investisseurs canadiens, il permet de déduire les sommes mises de côté de son revenu imposable. Il y a un maximum déductible chaque année. Fait intéressant, on peut accumuler, pour utilisation future, les sommes non utilisées d’une année à l’autre. On peut retirer des sommes à volonté de son REÉR, même avant la retraite

 

Compte de retraite immobilisée (CRI)

Un CRI est un REÉR qui demeure immobilisé jusqu’à la retraite. Généralement, il provient de la liquidation d’un fonds de retraite personnel ou suite à une entente de divorce. Pour décaisser un CRI, il faut le transformer en un fonds de retraite viager (FRV). Le décaissement d’un FRV est très règlementé et vise les mêmes objectifs qu’un fonds de retraite gouvernemental ou corporatif.

 

Rentes

Une rente est un véhicule financier qui vous garantit le versement d’un montant fixe ou variable (rente indexée) pour une période donnée.

Par exemple, si vous arrivez à votre retraite et avez accumulé 500 000 $ en REÉR, vous pouvez acheter une rente d’une institution financière tel un assureur. Contre le versement du 500 000 $, l’assureur vous garantira le versement d’un montant mensuel selon les termes du contrat. Vous n’êtes plus exposés aux variations négatives de la bourse, ni ne bénéficiez de ses hausses. Vous transférez le risque à un tiers.

Les rentes sont offertes sous trois formes:

 

Elle vous procure un revenu pour le reste de votre vie.

La rente certaine vous procure un revenu pour une période déterminée : 5, 10, 15, 20 ans.

Elle verse un revenu garanti à vie à deux personnes (généralement un couple ) quelles que soient les conditions du marché ou les fluctuations des taux d’intérêt. Au décès d’un des conjoints, le revenu continu d’être versé  au rentier survivant, sa vie durant.

 

Pour les études
Le régime enregistré d'épargne-études (R.E.É.É)

Les REÉÉ permettent de se constituer un capital destiné à financer les études postsecondaires d'un enfant. Parents, grands-parents et autres personnes chargées de financer ces études coûteuses trouvent la formule attrayante : le capital placé dans un REÉÉ peut fructifier à l'abri de l'impôt, du moins jusqu'à ce que le bénéficiaire entre dans un établissement d'enseignement postsecondaire et commence à effectuer des retraits.

Chaque dépôt donne droit à une subvention de 20% et pouvant aller jusqu'à 60% selon le revenu des parents.

Dès les premiers retraits, l'étudiant est censé payer un impôt prélevé non pas sur les souscriptions initiales, mais sur le revenu provenant du fonds. Le capital initial n'est pas imposable, puisqu'aucun impôt n'est prélevé durant la période de souscription.

 

Accumulation de capital
Compte d’épargne libre d’impôts (CÉLI)

Ce nouveau véhicule fiscal permet de faire croître un capital à l’abri total des impôts. Lorsque vous retirez des sommes d’un CÉLI, ni le capital, ni les rendements ne seront imposés. Le montant qu’on peut y verser annuellement est limité par les gouvernements.

 

Véhicules d’investissements
Certificat de placements garantis (C.P.G.)

Les certificats de placements garantis sont disponibles pour une période s'échelonnant de 1 à 10 ans. Ce sont les mêmes certificats que ceux offerts dans les banques. Le capital est garanti par le gouvernement fédéral jusqu’à concurrence de 100 000 $ par institution financière.

 

Fonds mutuels

Un fonds commun de placement ou     fonds mutuels     est constitué de capitaux mis en communs par des investisseurs qui ont les mêmes objectifs. Ces capitaux sont investis dans des actions, des obligations ou d'autres titres, selon les objectifs et la politique de placement du fonds concerné.

 

Fonds distincts

Les fonds distincts sont les "petits cousins" des fonds communs. Offerts par les compagnies d'assurance avec une garantie de la mise de fonds au décès et à l'échéance, ils vous protègent des pertes éventuelles en cas d'importante correction du marché. La garantie offerte est de 75% ou 100% à l'échéance ou au décès.

 

Voici un tableau comparatif entre: